L’association Slow Cosmétique 

Créée en 2012 par l’aromathérapeute et cosmétologue belge Julien Kaibeck, la slow cosmétique est une Association engagée qui prône une nouvelle cosmétique sensée qui repose sur 4 piliers :

  • Une cosmétique intelligente

Éloignée des codes de la cosmétique conventionnelle, la slow cosmétique répond à des besoins réels de la peau (nettoyage, hydratation et protection) grâce à des produits conçus avec des ingrédients réellement bénéfiques et efficaces. Exit les ingrédients inertes, inactifs, inutilement transformés ou néfastes pour la santé, la slow cosmétique fait quant à elle la part belle aux matières naturelles et actives (huiles bio…).

  • Une cosmétique raisonnable

En slow cosmétique, on lutte contre les pièges du marketing : on n’incite pas à la surconsommation de produits et on ne fait pas de sur-promesses ! Au contraire, on évite de créer de nouveaux besoins pour la peau et on réduit au maximum les produits et gestes nécessaires à une peau en bonne santé.​

  • Une cosmétique écologique

La slow cosmétique défend des produits cosmétiques développés et utilisés dans le respect de l’environnement avec des ingrédients naturels et biologiques les moins transformés possible, de préférence issus de circuits cours. Ceux provenant de la chimie de synthèse ou issus de l’exploitation animale provoquant la mort, ainsi que les ingrédients potentiellement polluants pour l’environnement ne sont pas les bienvenus, voire carrément bannis !

  • Une cosmétique humaine

Les valeurs de la slow cosmétique sont globales, l’aspect humain est pris en compte avec le respect du consommateur sous toutes ses formes. On doit lui expliquer au maximum les bénéfices des actifs utilisés et ne pas lui proposer des produits toxiques. Les publicités ne doivent pas être retouchées pour ne pas tromper le consommateur et les produits doivent être vendus à un prix équitable et raisonnable.

Pour accompagner les consommateurs dans leur rituel de beauté, la slow cosmétique prodigue de nombreux conseils via son site éponyme où elle encourage la cosmétique home made et défend les marques lauréates à la mention slow cosmétique que l’on retrouve sur une place de marché.

La Mention Slow Cosmétique, c’est quoi ?

L’Association récompense et soutient aujourd’hui 148 marques de cosmétique qui répondent à la charte de L’Association via des produits de qualité, plus sains et plus écologiques, à travers la mention Slow Cosmétique. Ces marques lauréates se voient attribuer 1 à 3 étoiles selon un système de notation qui ressemble à celui du guide Michelin.

 

« Il ne suffit pas qu’un cosmétique soit bio pour changer le monde,  il faut que l’entreprise qui le propose soit engagée ou innove dans le bon sens ! »

 

Chez Quintesens, nous avons notre petite marque coup de cœur : Les Happycuriennes

Avec son concept de cosmétique minimaliste, Les Happycuriennes est une marque joyeuse de soins bio et vegan qui s’inscrit dans la philosophie de la slow cosmétique : elle a d’ailleurs reçu la mention avec 2 étoiles sur 3. Pourquoi ? On vous explique.

Les Happycuriennes propose une vision de la beauté naturelle, bienveillante et positive portée par sa communauté co-créatrice de plus de 700 femmes, une 1ère mondiale !

Les Happycuriennes repose sur un rituel de beauté très minimaliste et ultra qualitatif avec une ligne courte de 4 soins premium « 3 en 1 » (visage, contour des yeux, matin et/ou soir) adaptés aux différents types et états de peau, qui comblent 100% des besoins du quotidien : La Joyeuse pour peaux normales à mixtes, L’Optimiste pour les peaux sèches à sensibles, L’Audacieuse pour les peaux fatiguées et stressées et La Re-belle, sérum slow-âge pour les 1ères rides à peaux matures.

Pour les besoins spécifiques, les soins peuvent s’utiliser en duo (un le matin à compléter par un autre le soir) mais la fondatrice déconseille la superposition de soins sur le principe de la slow cosmétique. Ils sont tellement concentrés en actifs, qu’une seule dose suffit à l’application !

Vraiment made in France, les produits sont “formulés à froid” pour ne pas dénaturer le cocktail d’actifs issus de 5 plantes récoltées dans le Sud-Ouest. Les Happycuriennes bénéficie d’une éco-socio-conception poussée, soutenue par l’ADEME, avec une démarche pionnière « zéro déchet » via la collecte et le recyclage de ses flacons vides.