C’est une tendance mondiale, avec la hausse moyenne de température, nos étés deviennent caniculaires.

En France, l’été 2017 a rarement commencé avec des températures aussi élevées.

D’après Météo France, le mardi 20 juin s’est affichée comme la journée la plus chaude de l’année 2017. Quant au lundi 29 mai, il restera comme le jour le plus chaud pour un mois de mai depuis 70 ans !

En Juin toujours, pendant près de 10 jours, les températures ont dépassé les 35°C dans la majorité de nos régions, obligeant les autorités compétentes à mettre plus de ¾ des départements en Alerte Canicule.

A quel moment parle-t-on de canicule?

En France, les services météorologiques préviennent qu’il existe un risque de canicule lorsque pendant au moins trois jours, les températures minimales, en particulier la nuit, sont au-dessus de 20°C et les températures maximales supérieures à 33°C.

Si, depuis la COP 21 les consciences s’éveillent et les gouvernements se mobilisent pour limiter la hausse des températures, tout est mis en œuvre, le changement climatique semble malgré tout inéluctable.

A nous au quotidien d’agir dans le respect de l’environnement pour limiter cette hausse de température et parce qu’il faut aussi se préparer voici quelques conseils qui vous permettront de mieux affronter les canicules à venir.

 

 

Quelles sont les personnes les plus à risques face à de telles chaleurs ?

  • Les personnes âgées:

Ce sont les premières victimes de la canicule. Cette vulnérabilité a été particulièrement mise en exergue lors de la canicule de l’été 2003 ou de nombreux décès dus à la forte chaleur ont été recensés. Cette vulnérabilité est due aux troubles de sudation. En effet, les personnes âgées produisent moins de sueur que les personnes plus jeunes. Elles ont donc plus de mal à adapter leur corps aux élévations soudaines de températures. La seconde cause est un dérèglement du mécanisme de la soif. L’organisme de la personne âgée ressent la sensation de soif plus tard qu’un individu plus jeune, alors que le corps est déjà en état de déshydratation.

Afin de prévenir les risques, un Plan National Canicule (PNC) est activé chaque année à partir du 1er juin. Ce PNC est matérialisé par un numéro d’information ou les personnes pourront être renseignées sur les recommandations sanitaires à suivre en période de fortes chaleurs.

Si une personne de votre entourage ou vous-même ressentez des symptômes de déshydratation (crampes, maux de tête, vertiges, fatigue inhabituelle…) il est conseillé de :

  • Boire environ 1 litre d’eau par jour même sans la sensation de soif
  • Manger en quantité suffisante et plutôt des aliments froids
  • Garder la fraîcheur dans son habitat (volets fermés – et ventilés soit avec fenêtres entre-ouvertes ou un ventilateur)
  • Eviter les efforts physiques
  • Prendre des nouvelles de son entourage
  • Prendre un bain ou une douche fraîche.

Numéro : 0800 06 66 66

Horaires : 9h – 19h

Appel gratuit

 

  • Les enfants (3-9 ans) et les bébés:

Jeunes et fragiles, ils sont également une population exposée qui nécessite une vigilance particulière. Tout d’abord parce qu’ils ne sont pas forcément informés sur le sujet du fait de leur jeune âge. Ensuite il faut savoir que l’eau représente plus de 70% du poids du corps d’un bébé ! En somme, l’organisme d’un bébé de 6 kilos contient un peu plus de 4 litres d’eau. Le nourrisson a une surface corporelle importante avec des pertes d’eau par évaporation cutanée élevées. Etant donné son jeune âge il concentre peu ses urines pour compenser ses pertes d’eau cutanées. Enfin, il est dépendant de son entourage et ne peut exprimer sa soif que par des pleurs, souvent mal interprétés.

En, cas de grosse chaleur, il est conseillé d’adopter le comportement suivant :

  • Garder vos enfants au frais dans la maison et faire les promenades le soir
  • Préférez les tenues légères en cas de sortie avec casquette et lunettes de soleil.
  • A la maison laissez les nourrissons en simple couche afin d’éviter que son corps ne se charge en chaleur
  • Lui donner à boire de l’eau tout au long de la journée (par petites doses régulières)
  • Rafraîchir son corps avec des lingettes ou un brumisateur d’eau.
  • Ne pas hésiter à humidifiez régulièrement le sommet de son crâne.
  • Pour les enfants dont l’alimentation est diversifiée : privilégier les fruits frais gorgés d’eau (pastèque, melon, fraise, pêche… sortis du frigo) ou en compote, les légumes verts (courgettes et concombres) ou les laitages (yaourts ou fromage blanc) au moment des repas (quand l’enfant ne présente pas d’intolérance au lactose).

Pour le reste, une alimentation saine et variée (préféré les aliments/plats froid) ainsi qu’un apport journalier en eau d’environ 1L vous permettra de mieux supporter la chaleur.

 

 

  • Les Professions à risques :

En période de fortes chaleurs (canicule) tous les salariés sont exposés de façon saisonnière. La pénibilité du travail sera liée aux conditions d’isolation de leur poste par rapport à la température ambiante et sera majoré sur les postes avec production de chaleur et/ou nécessitant une activité physique.

Certaines professions sont plus exposées que d’autres aux effets de la canicule de fait qu’une partie de leur activité se fait directement en extérieur :

  • Travailleurs du BTP
  • Travailleurs agricoles
  • Salariés du transport et VRP

D’autres corps de métiers sont aussi plus ou moins concernés selon leurs activités journalières (certains postes industriels, les pompiers, les métiers du textile, les boulangers, cuisiniers, etc…).

Aux employeurs d’être également vigilants et si possible d’organiser les temps de travail et d’exposition.

 

  • Les accrocs au sport :

Concernant les personnes souhaitant pratiquer du sport il y a quelques règles à respecter afin de ne pas risquer sa santé à vouloir l’améliorer :

  • Eviter de pratiquer son activité physique aux heures les plus chaudes de la journée.
  • Porter une casquette
  • Pratiquer son activité physique à l’ombre ou en milieu aéré.
  • Contrôler son hydratation : boire avant, pendant et après l’effort, à raison d’un verre toutes les dix minutes.
  • Pendant l’effort : éviter de boire de l’eau pure en trop grande quantité et préférer des solutions contenant 30 à 80 g/l de glucose et 400 à 1100 mg/l de sodium.
  • Après l’effort : le contrôle du poids sur la balance permet d’estimer le volume d’eau perdu. On choisira une eau minéralisée en bouteille à laquelle on ajoutera 50 grammes de sucre ou des solutions préparées que l’on trouve dans le commerce.

 

 

  • Attention aux idées reçues 
  • Boire trop d’eau : 1L à 1,5L d’eau par jour sont suffisant pour une activité physique normal.
  • Penser que le parasol nous protège : le parasol va certes créer de l’ombre mais, comme pour la neige, le soleil reflète sur le sable et l’eau ce qui accentue le phénomène de chaleur.
  • Boire trop vite et glacé : Un liquide glacé apporte une sensation de satiété plus rapide. C’est agréable, mais ce n’est pas forcément le plus efficace pour s’hydrater car l’eau froide anesthésie les récepteurs de la soif, ce qui vous donne l’impression d’être hydrater plus vite alors que le corps manque encore d’eau.
  • Boire des boissons alcoolisées (même fraîches) : canicule ou non, l’alcool reste dangereux pour la santé et doit être consommé avec modération. Mais en cas de forte chaleur, les mojitos avalés au bord de la piscine peuvent altérer le processus de transpiration et accélérer encore la déshydratation du corps.
  • Les douches glacées : la douche froide brutalise l’organisme et peut même aggraver l’état général. Une douche fraîche ou tiède convient mieux.

 

Vous l’aurez compris, il n’existe pas de solution miracle pour affronter une canicule persistante. Néanmoins, en suivant ces quelques conseils et en y ajoutant une alimentation variée et de saison vous pourrez passer un été tranquille sans que la chaleur n’affecte votre santé et ne gâche vos vacances. Une alimentation saine et diversifiée (avec des apports nutritionnels variés) permettra à votre organisme de rester en pleine forme tout l’été.

 

Découvrez des idées de recettes gourmandes et équilibrées sur notre blog : Recette Santé Bio

Sachez que les mélanges d’huiles bio Quintesens vous permettront de combler vos besoins journaliers en Acides Gras Essentiels et en Vitamine E.

Ils sont donc un allié santé intéressant pour donner à votre organisme dans les meilleures conditions pour affronter la chaleur.

Pour en savoir plus rendez-vous : ici.