Les propriétés des Super-Aliments sur la santé !

 

On les appelle super-aliments par commodité mais ce nom n’est ni officiel, ni normalisé. Ils sont juste « super » riche en nutriments !

A la différence des simples aliments, les super-aliments sont exceptionnellement riches en nutriments. Leur teneur en composés essentiels, va bien au-delà, de nos simples besoins de base. Les super-aliments, corrigent ainsi efficacement, les nombreux déséquilibres alimentaire et nutritionnels dont notre alimentation moderne est responsable.

Bienfait des Super-Aliments sur la santé

Les vertus que possèdent les super-aliments sont très variées. Ils ont tout d’abord pour rôle d’assurer le bon fonctionnement de l’ensemble de l’organisme.

Ils permettent d’entretenir et de protéger les 500 000 milliards de cellules de notre organisme. Les super-aliments riches en antioxydants par exemple, aideront à lutter contre les radicaux libres, ceux ayant des propriétés alcalinisantes diminueront les risques de cancer comme l’a démontré le prix Nobel de médecine Dr Otto Warburg.

D’autres sont très riches en vitamine C comme le Camu Camu ou l’Acérola, ils aideront au renforcement du système immunitaire. Ils interviendront également de manière moins connue, sur la sphère de la vision.

La palette d’actions est très large, voici quelques exemples : l’arthrose, les indigestions, la diarrhée, le rhume, les maux de tête, certaines pathologies liées au cerveau et aux nerfs…

Les super-aliments, un coup marketing ?

Le mot super-aliments est assurément un coup marketing. C’est un peu comme le superman des fruits et légumes. Néanmoins, vous avez pu commencer à vous en rendre compte, les raisons de les distinguer des aliments dits « simple » sont réelles.

On distingue dans cette famille les « supers fruits » et les micro-algues.

L’algue klamath par exemple possède 115 éléments nutritifs dosés chacun à la concentration parfaite pour une assimilation optimale de nos cellules.

La feuille de moringa possède 10 fois plus de vitamine A que nos carottes.

S’il y a donc bien une exploitation marketing de ce terme, ils n’en restent pas moins particulièrement bénéfiques à notre bien-être au quotidien. On est loin du mauvais marketing (souvent fallacieux) que les industriels de l’agro-alimentaires mettent en œuvre depuis 50 ans.

Plus simples à incorporer dans notre alimentation quotidienne que les compléments, ils sont un allié privilégié pour rééquilibrer des menus souvent trop riches en calories mais pauvres en nutriments.

Super Aliments : comment les choisir ?

La consommation des super-aliments peut se faire dans le but d’améliorer ou de soigner quelque chose.

Nous sommes par exemple d’autant plus sensibles aux changements de saison que nous sommes fatigués ou stressés. Un choix judicieux de super-aliments (énergisants, stimulants…) aidera votre organisme à affronter au mieux cette période et contribuera à vous protéger des risques de maladies saisonnières ou coup de fatigue accru.

Il convient également de privilégier les aliments issus de l’agriculture biologique et de les consommer le plus cru possible afin de conserver intacts tout leur potentiel nutritionnel et notamment leur richesse en oligoélements, fibre, nutriments, vitamines, minéraux… Car ce sont bien entendu ces composés qui préserveront votre organisme des pathologies les plus courantes.

La quasi-totalité des super aliments étant d’origine végétale, il seront en outre nettement mieux assimilés par votre organisme et plus digeste en fin de journée notamment.

Certains épices mais aussi le sel ont également des fonctions super-alimentaires (thym, curcuma, ail noir, gingembre…). Ils contribuent ainsi à un organisme en pleine santé, à condition de les consommer de manière modérée et adaptée.

Petit tour des super-aliments les plus courants et leurs bienfaits :

  • L’açaï

La baie d’Açaï, petit fruit issu du palmier pinot, fait parti des traditions culinaires et médicinales des tribus indigènes d’Amazonie. Très riche en oméga 6 (un acides Gras essentiel) et en Oméga 9, il contribue à la régulation du Cholésterol. La baie d’açaï contient aussi de la vitamine E, de la vitamine B1 et du fer. Réduit en poudre, il peut être consommé dans un jus.

En cliquant sur ce lien, vous en saurez plus sur la poudre d’açaï bio.

  • L’acérola

L’acerola est un arbre dont le fruit est appelé « cerise des barbades ». Il pousse spontanément dans les régions tropicales d’Amérique du Sud, notamment au Pérou et dans les forêts amazoniennes du Brésil et du Venezuela. C’est l’un des fruits les plus riches en vitamine C. Il possède une contenance en vitamine C, 30 à 50 fois supérieure à celle de superaliments comme le Kiwi et les agrumes. L’Acerola est antioxydant puissant et permet au corps de lutter contre les radicaux libres, responsable du viellissement des cellules. Il est possible de profiter des bienfaits de ce fruit originaire d’Amérique du Sud sous forme de comprimés.

En cliquant sur ce lien, vous en saurez plus sur les comprimés d’acérola.

  • Le baobab

Encore connu sous l’appellation « pain de singe », le fruit ovale originaire du grand arbre Africain possède une pulpe des plus énergétiques. En effet, sa contenance en vitamine C, procure un effet antifatigue, favorise la protection du système digestif et  stimule les défenses immunitaire. C’est la chair de ce fruit à coque qui est prisé et qui offre un formidable concentré de micronutriments. Elle contient, trois fois plus de calcium que le lait et six fois plus de potassium que la banane.

Par ici, vous en découvrirez plus sur la poudre de baobab bio.

  • Le curcuma :

Originaire du sud de l’Asie (Inde), le curcuma est une épice des plus répandues dans cette partie du monde.  En Asie, on a depuis longtemps découvert que cette racine permettait de conserver la fraîcheur, la saveur et la valeur nutritive des aliments. Utilisé dans la médecine ayurvédique depuis des millénaires, le curcuma possède également des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antiseptiques. Et ce grâce à la curcumine qui est une molécule luttant contre le stress oxydatif, responsable de la dégénérescence cellulaire. A ce titre la curcumine pourrait lutter contre le cancers du poumon, du sein ou encore de la peau.

  • La spiruline :

La spiruline est une micro-algue d’eau douce qui existe depuis 3,5 milliards d’années. Elle pousse la plupart du temps dans les eau chaudes des lacs en Inde, au Tchad ou encore au Mexique. C’est un concentré de nutriments qui est extremement riche en fer, en vitamine B12 ou en Vitamine E. Cette algue contient aussi de la chlorophylle et de la phycocyanine qui sont des pigments aux vertus antioxydantes. La spiruline après avoir été séchée, se consomme pour la plupart du temps en poudre que l’on mélange dans une boisson.

  • Les graines de chanvre :

Le chanvre est une plante souvent associée au cannabis. Cependant, sa faible teneur en THC (tétrahydrocannabinol) rend la culture du chanvre totalement légale. Les graines de chanvre, proviennent du fruit et présentent de nombreux bienfaits nutritionnels. Elles sont sources de proteines, minéraux, vitamines et fibres mais présentent surtout un équilibre dans son rapport oméga-3 / oméga-6. Cet équilibre est idéal pour la santé et notamment le bon fonctionnement de l’appareil cardio-vasculaire. Il y a plusieurs façon de consommer les graines de chanvres, en commencant par les consommer crues ou aussi moulues en salades, en smoothie ou en céréales. Enfin vous pourrez trouver le chanvre sous forme d’huile (pression à froid et non-raffinée).

Il existe au total plus d’une centaine de super fruits (goji, grenade, Camu, Mulberry, Cerises noires, guarana, cranberry…), racines (gingko, Ginseng, gingembre…), huile (Huile de Lin, huile de poisson…) et micro algues (Chlorelle, Klamath…). Le choix est vaste et de nombreux sites proposent des sélections pointues et avisées sur ces supers-aliments et notamment Papilles Détendues.

 

Remarque : les super-aliments restent des aliments à part entière. Malgré leur richesse en nutriments, ils ne peuvent se substituer à des médicaments quand ceux-ci s’imposent.