Il a fallu attendre d’en manquer pour se rendre compte à quel point ils sont essentiels à notre organisme. Aujourd’hui, plus aucun scientifique, nutritionniste ou naturopathe ne remet en question les nombreux bienfaits de ces nutriments. Nous avons tous besoin d’Oméga 3 pour notre santé, et les futures mamans encore plus ! Malheureusement, nous n’en consommons pas assez? Alors suivez le guide pour tout savoir sur les Oméga 3 : où trouver ces acides gras essentiels, quels en sont leurs bienfaits, quelle quantité en consommer ?…

Qui sont-ils ? Où les trouve-t-on ?

Ils appartiennent à la classe des LIPIDES, c’est à dire qu’ils sont présents dans la matière grasse de certains aliments. Ce sont des acides gras poly-insaturés appelés acides gras essentiels car l’organisme ne sait pas les fabriquer. C’est donc l’alimentation qui doit les apporter en quantité suffisante. Il existe plusieurs types d’Oméga 3 dont les principaux sont l’ALA (Acide Alpha-Linolénique), l’EPA (Acide eicosapentaénoïque) et le DHA (Acide docosahexanéoïque). – L’ALA (acide alpha-linolénique) : cet Oméga 3 est apporté par les huiles végétales. Les huiles de Cameline, de Lin et de Périlla sont exceptionnellement riches en Oméga 3 (ALA). Viennent ensuite les huiles de Colza, de Noix, de Chanvre et de Soja. – Le DHA (acide docosahexanéoïque) et l‘EPA (acide eicosapentaénoïque) : ces deux Oméga 3 sont exclusivement d’origine marine. On les retrouve dans les poissons gras (hareng, sardine, anchois, saumon, thon) et dans les algues. Ces sources de lipides sont souvent et communément appelées « bon gras » par opposition au « mauvais gras » c’est à dire les graisses trop saturées (palme, beurre, viande, charcuterie?). Le saviez-vous ? Malgré beaucoup d’idées reçues, l’huile d’Olive ne contient pas d’Oméga 3 (elle a également une faible teneur en Oméga 6). Si elle est très bonne au goût, elle est insuffisante d’un point de vue santé. D’où l’importance de varier les huiles pour qu’elles apportent à votre organisme l’ensemble des nutriments dont il a besoin, dont les 2 plus importants : les Oméga 3 (ALA, DHA, EPA) et les Oméga 6.

Pourquoi ces graisses sont-elles indispensables à notre santé ?

Les Oméga 3 ont notamment des effets bénéfiques sur l’ensemble du métabolisme et plus spécifiquement sur : – Le c?ur : ils contribuent à la régulation de la pression sanguine et aident à moduler le rythme cardiaque. C’est un allié pour réduire le risque de maladies cardio-vasculaires.

– Le cerveau : indispensable à la construction du cerveau et à son bon fonctionnement (ex : entretien de la mémoire…), réduction du risque de maladies vasculaires cérébrales.

– Les yeux : ils interviennent dans la construction de la rétine et sur le maintien de la vision avec l’âge.

– La peau : ils stimulent la régénérescence de la peau.

– Le cholestérol : il a été prouvé que la consommation d’acides gras essentiels participe activement au maintien d’une cholestérolémie normale.

– Le bien-être émotionnel : les Oméga 3 sont des anti dépresseurs naturels. Ils réduisent le stress et la fatigue. De nombreuses études chez la femme enceinte ont démontré qu’une consommation suffisante de DHA contribuait à prévenir la dépression post-partum.

Consommons-nous assez d’Oméga 3 ?

Malheureusement NON, NON et NON ! Nous estimons qu’il faudrait consommer au moins 2 g/jour d’Oméga 3 chez l’adulte. L’évolution de notre alimentation depuis 30 ans a chassé ces nutriments de nos assiettes. Plus assez de poissons, plus assez d’huiles riches en Oméga 3, trop de viande, trop d’huile de Palme, de Tournesol, d’Olive ! Nous sommes loin de couvrir l’intégralité de nos besoins, que ce soit en Oméga 3 ALA (consommation moyenne 0,3 à 0,6g/jour au lieu de 2g minimum), ou en Oméga 3 DHA (0,15g vs 0,25g/jour minimum). 1 femme sur 2 est en déficit de DHA en-dehors même de toute grossesse. D’autant plus ennuyeux que les besoins augmentent significativement avec la grossesse (alimentation du cerveau du f?tus notamment).

Du côté des futures mamans ou qui allaitent

Si vous êtes enceinte, il est encore plus important de consommer des Oméga 3, et notamment du DHA. En effet, ces acides gras sont essentiels au bon développement du système nerveux de votre bébé. Durant les 3 derniers mois de grossesse, la taille du cerveau de bébé augmente de 3 à 5 fois ! A la naissance, le cerveau de Bébé représente déjà 70% de sa taille adulte. C’est l’organe qui grossit le plus vite pendant la grossesse. C’est aussi l’organe le plus énergivore et consommateur de DHA. Il est primordial de ne pas être en carence d’Oméga 3 🙂 Enfin, les Oméga 3 sont bons pour votre moral. Une carence favorise la dépression post-partum. Donc, ne vous privez pas de poisson et goûtez l’huile Symbiose de QuinteSens, spécialement adaptée à votre alimentation pendant la grossesse et l’allaitement.

En synthèse :

Oméga 3 Origine Aliments Principales actions
ALA Monde végétal Cameline, Lin, Colza, Soja? Cholestérol, peau, c?ur
DHA Monde Marin Poissons gras, algues Cerveau, c?ur, rétine, vision
EPA Monde Marin Poissons gras, algues Articulations, peau, anti-inflammatoire