Depuis des milliers d’années, le thym fait partie de la vie quotidienne des hommes, tant pour ses usages culinaires que pour ses bienfaits médicinaux. Le thym est une plante vivace et très résistante. Le thym pousse à l’état sauvage sur les collines arides et rocailleuses des régions méditerranéennes. Il a besoin de beaucoup de soleil.

Les Egyptiens et les Etrusques utilisaient le thym mélangé aux onguents pour embaumer les morts. Les Grecs en brûlaient devant l’autel de leurs dieux. Ils pensaient que cette plante était source de courage. Le thym était également utilisé à profusion comme parfum stimulant qu’ils versaient dans le bain. Les Romains, quant à eux, en faisaient des cosmétiques, eau de toilette, baume…

Cette utilisation a continué au fil du temps. Au Moyen Age les damoiselles brodaient des abeilles voletant près d’une branche de thym sur les écharpes qu’elles offraient à leur chevalier qui partait loin de leur cœur. Le thym était aussi placé sous l’oreiller car l’on croyait qu’il favorisait le sommeil en éloignant les cauchemars et la mélancolie.

Aujourd’hui le thym a encore une grande place dans notre vie quotidienne. Nous le consommons en cuisine pour aromatiser les plats et nous l’utilisons pour ses nombreuses vertus.

En effet, le thym permet de traiter la bronchite par exemple. En inhalation il permet de traiter les troubles respiratoires comme la toux. De nombreuses études ont démontré ses effets contre les affections respiratoires lorsqu’il est associé avec d’autres produits naturels tels que le miel.

Le thym a également une activité bénéfique contre les caries et certaines bactéries pathogènes de la bouche. Le thymol fait d’ailleurs parti des ingrédients des bains de bouche comme Listérine®.

Le thym a toujours été utilisé pour soigner les blessures et certaines affections cutanées mineures grâce à ses propriétés antiseptiques. Il présente une activité antifongique ainsi qu’une activité antimicrobienne. Le thym agit comme un anti-inflammatoire en favorisant l’inhibition de la synthèse des prostaglandines (des médiateurs lipidiques impliqués dans l’inflammation).

Enfin, l’un des constituants du thym, le carvacrol pourrait avoir des effets relaxants sur les personnes atteintes d’anxiété. Une étude récente a démontré les propriétés anxiolytiques (anti angoisse) de ce composé. Il provoquerait l’activation des récepteurs GABA, des sites de reconnaissance de l’organisme qui inhibent le système nerveux. Toutefois, cette propriété du thym n’a pas pu être prouvée totalement.

Continuons donc d’utiliser cet aromate en cuisine et ne l’oublions pas lors des désagréments hivernaux 🙂

Retrouvez le thym dans l’Assaisonnette Provençale !