Souvent boudé à cause de ses allures rustiques, cette grosse racine était pourtant reconnue des grecs et des romains comme symbole de beauté et de joie ! On l’appelait alors plante de la Lune en hommage à Séléné, déesse de notre satellite. Bien préparé, il laisse découvrir la délicatesse de sa saveur légèrement poivrée et l’onctuosité de sa texture !

Le céleri mesure entre 50 et 80 cm de haut. Il est plus particulièrement cultivé pour sa grosse racine dodue plus ou moins arrondie. Ses feuilles de couleur vert foncé et au goût amer peuvent être utilisées pour aromatiser les potages.

Le céleri est un véritable légume d’automne et d’hiver par excellence. Les récoltes s’effectuent dès le mois d’octobre et vous pouvez en consommer jusqu’en avril ! De quoi, profiter longuement de ses bienfaits en vitamines et minéraux essentiels et de sa chair délicate.

En cuisine, le céleri-rave a une saveur relevée, piquante avec un arrière-goût de noisette. On peut le consommer cru (en salade, en rémoulade, râpé, coupé en tranches) ou cuit (sauté, en gratin, en purée, en beignet). Il est très rapide à cuire : 15 min sauté à la poêle, 20 min au four, 5 min dans l’eau bouillante pour le blanchir.

La recette Good Goût pour faire découvrir ce légume aux tout petits :

Vous souvenez-vous de cette horrible salade de céleris que l’on nous servait à la louche à la cantine ? C’est de l’histoire ancienne avec une nouvelle recette. En effet, Le Chef de Good Goût a tempéré le caractère du céleri avec la tendresse de la polenta et la douceur du poisson. Dégusté et approuvé.

http://www.goodgout.fr/recette-bebe-8-mois-plat-complet-celeri-polenta-poisson-9.html

Le saviez-vous ?

Un aspect rarement évoqué du céleri est sa propriété photo-sensibilisante en particulier pour les radiations UV. Les feuilles de céleri contiennent des furanocoumarines photo-toxiques. Ainsi mieux vaut ne pas s’exposer au soleil après avoir consommer du céleri !