On porte aujourd’hui de nombreuses vertus à l’ail. Tantôt antioxydant, tantôt antimicrobien (et même anti vampire 😉 ), l’ail est sous les projecteurs mais qu’en est-il vraiment de ses bienfaits ?

On utilise l’ail pour apporter du goût à de nombreux plats, impossible de s’en passer pour nos fameux escargots par exemple !

L’ail est utilisé depuis plus de 5 000 ans. Les Grecs et les Romains le donnaient à manger à leurs soldats car ils prêtaient à l’ail un pouvoir fortifiant. Les athlètes grecs le consommaient également en grande quantité : les propriétés de vasodilatation et de broncho-dilatation ont effectivement un intérêt pour les performances physiques.

Depuis, l’ail est cultivé dans le monde entier et tout le monde ou presque en consomme !

Vertus

L’ail a la réputation d’être un super-aliment.

Cancer : Il aurait un effet protecteur contre les cancers de l’estomac et de l’intestin. Toutefois, pour une diminution du risque de 30%, il faudrait manger environ 6 gousses d’ail par semaine. L’ail agit contre les cancers par son action protectrice envers les dommages causés par les substances cancérigènes. Il a également la capacité d’empêcher les cellules cancéreuses de croître.

Cholestérol : La consommation d’ail a tendance à faire diminuer légèrement les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins.

Infections : Traditionnellement, l’ail est utilisé pour ses propriétés antimicrobiennes et pour le traitement de certaines infections (bronchite, rhume…).

Une personne de l’équipe Quintesens a d’ailleurs guéri un grain de milium (petit bouton de graisse sur le visage) grâce à l’ail en coupant un petit rond dans un sparadrap appliqué sur le bouton puis une tranche d’ail cru puis recouvert d’un pansement durant la nuit pendant quelques jours. Le bouton est ainsi tombé tout seul, coup de magie !

Quels sont les principes actifs de l’ail ?

L’ail contient de nombreux composés actifs. Les composés sulfurés en font partie. Ce sont des substances qui contiennent un ou plusieurs atomes de soufre dans leur structure chimique. Ces composés sont libérés lorsque l’ail est écrasé ou broyé. C’est à ce moment-là qu’une molécule, l’alliine entre en contact avec un enzyme et se transforme en allicine. C’est d’ailleurs l’allicine qui est responsable de l’odeur caractéristique de l’ail. Par la suite, l’allicine est transformé en d’autres composés sulfurés qui eux empêchent certaines cellules cancéreuses de se multiplier.

L’ail contient également des antioxydants. Ce sont des composés qui protègent nos cellules des dommages causés par les radicaux libres. Ceux-ci sont des molécules très réactives qui sont impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Les antioxydants contenus dans l’ail sont des flavonoïdes et destocophérols. Cependant, certains légumes contiennent beaucoup plus d’antioxydants que l’ail.

Un bulbe d’ail constitue une bonne source de manganèse, de vitamine B6 et de phosphore. En plus petite quantité, un bulbe contient également du fer, du cuivre, du sélénium et de la vitamine C.

A noter : Lorsque l’on allaite, l’ail peut modifier le goût du lait maternel, cela peut parfois expliquer un manque d’enthousiasme éventuel de Bébé par rapport à d’habitude. Cependant, en quantité raisonnable il est très bien d’habituer et d’initier Bébé à toutes les saveurs à travers le lait maternel.

Le saviez-vous ?

Se brosser les dents après avoir mangé de l’ail ne réduira pas la mauvaise haleine ! En effet l’odeur caractéristique de l’ail provient des gaz libérés dans la bouche au moment de la mastication, puis dans le tube digestif pendant toute la digestion. Ces gaz prennent au moins trois heures avant d’être éliminés. La seule façon de réduire un peu l’haleine après le repas est de mâcher du persil, de la menthe ou des grains de café.

Anecdote : Shakespeare considérait que l’odeur de l’ail pouvait trahir une origine paysanne. Les Grecs quant à eux l’appelaient « rose puante ».

Retrouvez cet ingrédient dans la nouvelle vinaigrette Quintesens : l’Assaisonnette « l’Intense » désormais disponible dans votre magasin bio et à découvrir sur notre site internet très prochainement.