Les matières grasses (les lipides) n’ont pas toujours bonne réputation, on les accuse de beaucoup de maux, notamment d’être à l’origine d’obésité ou de problèmes de peau chez les enfants.

Le reflexe courant devient donc de chasser le gras et d’en limiter au maximum l’apport dans les petits plats de Bébé.

Un bien mauvais reflexe…

Car contrairement à certaines idées reçues, les matières grasses jouent un rôle absolument fondamental sur le bon développement de Bébé (le lait maternel lui-même est riche en graisses) !

 

Tout d’abord, les matières grasses sont la première source d’énergie de Bébé. Les experts s’accordent pour reconnaître qu’au moment de la diversification alimentaire, le gras doit représenter près de 50% des Apports Energétiques de Bébé (AE). Loin devant les protéines et les glucides donc.

Mais ce n’est pas tout ! Les matières grasses sont également la quasi seule source d’acides gras essentiels tels que les Oméga 3 et 6 que le corps de Bébé ne sait pas fabriquer, mais aussi de vitamine E, un antioxydant cellulaire très important au moment où Bébé grandit.

Les matières grasses facilitent aussi le transport des vitamines liposolubles (A, D, E et K) et leur assimilation par l’organisme de Bébé.

Les matières grasses enfin apportent un vrai plus à l’assiette de Bébé : elles permettent de lier les aliments, et apportent saveur et onctuosité à ses petits plats.

 

Vous l’aurez compris, hors de question de priver Bébé de matières grasses. A condition, tout de même, de bien choisir ses sources de matières grasses et d’apporter à Bébé la quantité adaptée à sa matrice nutritionnelle.

 

Car tous les lipides ne se valent pas !

 

2 grands types de matières grasses :

  • Les graisses saturées

Elles sont nécessaires à la structuration cellulaire, limitent l’oxydation des Oméga 3, et jouent également un rôle de coagulant.

Mais elles sont à limiter pour leur action pro-inflammatoire ! Très peu suffisent, et il ne faut pas chercher à en rajouter dans l’alimentation de votre enfant, car elles sont déjà présentes, sous formes de graisses cachées, dans de nombreux aliments (viandes, pâtisseries, beurre, crème, lait…).

  • Les graisses insaturées
    • Les graisses mono-insaturées : les Oméga 9.
    • Les graisses polyinsaturées : les Oméga 3 végétaux (ALA) et surtout marins (DHA/EPA), et les Oméga 6 ! Ce sont des acides gras dits indispensables : nous devons les apporter par l’alimentation car notre organisme ne sait pas les fabriquer !

Les acides gras insaturés augmentent les chances de votre enfant d’être en super forme, ainsi que d’avoir une belle peau toute douce ! Parmi les acides gras insaturés, les Oméga 3 sont particulièrement à privilégier pour leur action anti-inflammatoire !

 

La consommation de matières grasses doit représenter 45 à 50% des apports journaliers de bébé, et il faut donc privilégier le « bon » gras, c’est-à-dire les acides gras insaturés, et notamment les Oméga 3.

Règle de base : limitez les graisses saturées, et privilégiez au maximum les Oméga 3 et 6 !

 

Les sources de graisses saturées (à limiter) :

  • Les produits animaux comme la viande rouge, charcuterie, beurre, fromage, crème…
  • Les produits transformés (issus de l’industrie agro-alimentaire) comme les viennoiseries, quiches, biscuits…
  • Certaines huiles végétales comme l’huile de palme et de coco.

Les sources d’Oméga 3 végétaux :

  • Le lin, les épinards, les noix, certaines huiles végétales comme l’huile de lin, de noix, de cameline, de colza…)

Les sources d’Oméga 3 marins :

  • Les poissons gras comme le saumon, hareng, thon, sardines, maquereaux…, les crustacés et les algues.

 

Et l’huile dans leur alimentation de tous les jours ?

Incorporez, dès la diversification alimentaire, et jusqu’à 36 mois environ, une cuillerée à café d’huile dans chaque petit plat de votre enfant midi et soir. À partir de 3 ans, vous pourrez augmenter la quantité à 2 cuillères à soupe par jour (20 g).

N’oubliez-pas qu’il est nécessaire de varier les huiles pour bénéficier des nutriments essentiels de chacune !

A ce titre, l’huile « Bébé » de QuinteSens est le 1er mélange d’huiles qui garantit les nutriments essentiels (Oméga 3, Oméga 6, Oméga 9, vitamine E) nécessaires à la croissance des tout-petits. Elle est aussi la seule à contenir naturellement du DHA, l’Oméga 3 marin indispensable au cerveau, au cœur, et à la vision.