Vous avez déjà entendu parler d’aromathérapie ? D’huiles essentielles ? Vous ne savez pas exactement ce que c’est ? Voici quelques bases qu’il faut avoir sur cette médecine « douce » très en vogue ces dernières années.

L’aromathérapie est une approche thérapeutique qui utilise les extraits aromatiques des plantes (les essences ou huiles essentielles) pour soigner naturellement le corps humain à trois niveaux : physique, nerveux, et émotionnel. Les huiles essentielles sont connues et utilisées à des fins thérapeutiques depuis la nuit des temps par les anciennes civilisations. Elles sont très concentrées en principes actifs puissants qui leur confèrent une forte activité biologique.

Comment choisir ses huiles essentielles ?

Mais devant la diversité de toutes ces huiles essentielles, il n’est pas simple de s’y retrouver. Quelles huiles utiliser, quand, comment ? Les huiles essentielles que vous sélectionnerez pour vous soigner doivent être garanties « 100% pures et naturelles » indiquant que l’huile essentielle est non modifiée ou diluée, rectifiée ou reconstituée. Il faut également privilégier les huiles essentielles issues de cultures Biologiques. Elles vous garantissent l’absence de tout résidu de pesticides ou autres traitements de la plante. Surveillez bien que sur l’emballage il est indiqué le numéro de lot permettant d’assurer la traçabilité du produit, la date limite d’utilisation après ouverture, les coordonnées du fabricant et la contenance. Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie orale, cutanée ou par diffusion mais elles ont chacune des préconisations selon les molécules qu’elles contiennent. On utilisera ainsi certaines plutôt par voie orale que par diffusion, alors que d’autres ne seront utilisées que par voie cutanée. Selon les bienfaits que vous recherchez, vous sélectionnerez l’huile essentielle appropriée…par exemple, l’huile essentielle d’orange douce et de lavande pour s’apaiser et se détendre ; l’huile de ravintsara à cinéole pour les infections virales ; l’huile de menthe poivrée contre les maux de tête ou pour tonifier l’organisme….

Les précautions à prendre

Les principes actifs des huiles essentielles leur confèrent une forte activité biologique mais également une certaine toxicité. Cette toxicité est due aux caractéristiques physicochimiques des molécules aromatiques : une petite taille, une liposolubilité ainsi qu’une rémanence dans les tissus graisseux (comme le système nerveux). Il y a alors certaines précautions à prendre lorsque l’on utilise les huiles essentielles, que ce soit par voie orale, cutanée ou bien par diffusion. En cas de doute ou d’interrogation sur l’utilisation des huiles essentielles, n’hésitez pas consulter un aromathérapeuthe ou à vous adresser au fabricant.

D’une manière générale, la diffusion et l’inhalation d’huiles essentielles sont déconseillées chez les personnes asthmatiques, épileptiques ainsi que les jeunes enfants et les personnes âgées. D’ailleurs, il ne faut pas associer les huiles essentielles et les traitements médicamenteux sans avis médical. Les huiles riches en phénols (clou de girofle, feuilles de piment) peuvent être irritantes en particulier pour les voies respiratoires et ne sont pas préconisées à la diffusion ou à l’inhalation. Il est possible de les employer en diffusion en faibles quantités, mélangées avec d’autres huiles essentielles moins agressives (agrumes, lavande vraie par exemple). Les huiles essentielles riches en cétones (camphre, absinthe, thuya) ne doivent pas être diffusées notamment en présence d’enfants car ils présentent une toxicité neurologique élevée. Pour une application cutanée ou sur les muqueuses, les huiles essentielles doivent impérativement être diluées dans une huile végétale et ne jamais être utilisées pures. Il faut bien se laver les mains après les avoir manipulées. Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les yeux, le contour des yeux, ni dans les oreilles. Les furocoumarines présentes dans les huiles essentielles des zestes d’agrumes confèrent une photosensibilisation après exposition au soleil. Il est donc recommandé de ne pas s’exposer au soleil pendant les 6h qui suivent l’application cutanée de ces huiles.

Les femmes enceintes et les bébés

D’une manière générale, l’usage d’huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes. Sauf avis médical, il est déconseillé d’utiliser les huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants de plus de 3 ans, l’utilisation doit se faire en suivant les recommandations de votre thérapeute.

L’aromathérapie accessible à tous, est-ce possible ?

Une fois que ces précautions sont acquises, la bonne utilisation des huiles essentielles apporte naturellement à l’organisme des nombreux bienfaits. Une première séance d’aromathérapie et il devient difficile de s’en passer !

Soucieux de faciliter et de rendre accessible à tous l’utilisation des huiles essentielles, tout en profitant au maximum de leurs bienfaits, la start-up Aixoise Aroma Therapeutics a développé l’AromaCare, le compagnon santé de tous ceux et celles qui cherchent des moyens naturels pour prendre en charge certains « maux » du quotidien et pour améliorer leur bien-être et leur qualité de vie.

Le principe est simple : l’AromaCare propose des séances individuelles d’aromathérapie à l’aide de capsules d’huiles essentielles prêtes à l’emploi. Chaque capsule contient un mélange bien spécifique d’huiles essentielles 100% pures, naturelles et biologiques et un programme santé associé avec une variation de diffusion spécifique à chaque recette. Il suffit simplement d’insérer la capsule de son choix dans l’appareil puis de lancer sa session bien-être de 20 minutes pour profiter de ces recettes élaborées. L’AromaCare propose 6 séances d’aromathérapie « prêtes à l’emploi » grâce aux capsules Sommeil, Calme, Tonique, Respire, Mémoire et Pollen. Sa plus-value ? Les synergies d’huiles essentielles contenues dans les capsules sont utilisées avec succès par des professionnels de la santé grâce aux nombreuses collaborations d’Aroma Therapeutics avec des centres hospitaliers, structures médicalisées et cabinet médicaux. L’AromaCare fonctionne en diffusion sèche. Un ventilateur propulse de l’air à travers les capsules qui contiennent des billes de polymères imprégnées d’huiles essentielles. Ces billes sont 100% recyclables et adaptées pour les huiles essentielles.Les utilisateurs experts en aromathérapie ont, en plus, le choix d’une capsule « Blanche » qu’ils peuvent remplir avec leurs propres mélanges d’huiles et personnaliser les paramètres des séances (intensité de diffusion, durée etc.). Il est nomade et peut être apporté partout grâce à sa batterie. Une application mobile permet de piloter l’AromaCare mais sert également d’interface d’information (huiles essentielles, conseils personnalisés) et de communication pour les utilisateurs.

Chez Quintesens, nous soutenons les projets utiles qui permettent de manière simples d’apporter bien-être et confort aux gens. L’AromaCare permet aux néophytes de découvrir sans risque et de manière autonome l’univers de l’aromathérapie. Vous retrouverez leurs produits en précommande sur KissKissBankBank : http://po.st/PrecommanderAromacare