L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) vient de réexaminer les études disponibles sur la toxicité du phénoxyéthanol, alerte sur son taux trop élevé dans les lingettes pour bébé !

Le Phénoxyéthanol ? Qu’est-ce que c’est ?

Le Phénoxyéthanol est un éther de glycol utilisé comme agent conservateur dans de nombreux produits cosmétiques et dermatologiques tels que les crèmes pour la peau, les lotions mais également? les lingettes destinées aux bébés. Il est également utilisé comme solvant pour les parabènes.

Rappelons que l’union européenne autorise une concentration maximale de cette substance de 1% dans les produits de l’industrie cosmétique. Le risque sanitaire étant avéré, le Phénoxyéthanol ne devrait plus entrer dans la composition des produits pour les petits de moins de trois ans, explique l’ANSM.

Quel risque pour mon Bébé ?

Le phénoxyéthanol est reconnu comme étant un allergène très puissant. Il peut provoquer des eczémas et des urticaires très forts. Il est également soupçonné d’engendrer des problèmes de fertilité chez la femme, de toxicité pour le f?tus, et des troubles de la reproduction chez l’homme. Enfin, on le soupçonne d’être nocif pour le système nerveux et le cerveau, et d’être à l’origine de risques de cancers.

Il est surtout dangereux pour les bébés de moins de trois ans car leur peau est beaucoup plus fragile et sensible. L’ANSM incite donc les industriels à retirer cette molécule des produits destinés aux tout-petits ou à en limiter le taux à maximum 0.4%

Que faire ?

L’agence recommande par exemple d’éviter d’utiliser les lingettes jetables qui en sont imprégnées. L’ANSM rajoute : « Même rincé immédiatement, le phénoxyéthanol a le temps de pénétrer la peau. En attendant que les industriels changent la formule de leurs cosmétiques, les parents ont intérêt à se passer des lingettes et lotions qui en contiennent ».

Nous vous conseillons donc de privilégier des produits de toilette Bios ou des lingettes qui ne contiennent pas de phénoxyéthanol pour vos petit-bouts. Une attention particulière doit être portée à l’étiquette sachant que le Phénoxyéthanl peut aussi se cacher sous les dénominations suivantes : phenoxythol ou 2-phénoxyéthanol ou « EGPhE ».

Nous conseillons également aux femmes enceintes ou allaitantes d’éviter d’utiliser des lotions nettoyantes ou des crèmes hydratantes contenant du Phynoxyéthanol.

Désormais informée sur les risques de cette molécule, vous êtes armée pour faire les meilleurs choix possibles pour vous et votre bébé en attendant que les industriels prennent en compte les revendications de l’ANSM, ou que la réglementation européenne impose un taux maximal de 0.4% dans les produits cosmétiques et dermatologiques.